Jérôme, quel est votre parcours ?

 

Passionné par l’image, j’intègre une formation d’Opérateur des Métiers de l’Image et du Son (OPEMIS) à l’IMCA Provence (Avignon). J’entre ensuite à l’Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (Groupe ESRA) à Nice où j’apprends, durant 3 années consécutives, à travailler la lumière, la composition du cadre, la narration, la technique etc… Des caméras argentiques, aux numériques, en passant par la photographie au moyen format et à la chambre, ma formation est vaste.


Où vous situez-vous ?

 

Originaire d’Avignon où je compte développer principalement l’activité de photographe, je travaille la majeure partie de mon temps sur Paris – en télévision – mais je me déplace selon la demande et le projet


Quel est votre style ?

 

Nulle lumière artificielle ne peut égaler ni même remplacer le soleil, c’est avec lui que j’aime composer, raconter une histoire, même si parfois il est source de contraintes. Je qualifierai mon style de photo-journalistique et artistique en privilégiant le naturel avant tout !
J’utilise un appareil « compact » appelé « hybride » de la marque Fujifilm afin de passer inaperçu et pour avoir un rendu sortant des sentiers battus. En effet, les photographies issues des appareils des marques concurrentes étant trop répandues et reconnaissables.


Avec quoi travaillez-vous ?

 

J’ai débuté avec un boitier hybride me permettant de travailler avec une focale (vision) unique, sans possibilité de « zoom » manuel ou numérique. Cela m’a forcé à aiguiser ma vision plus large du paysage. En me déplaçant pour aller chercher le sujet à photographier et de ce fait, rechercher mon cadre ainsi que son rendu. J’ai bien entendu pratiqué la photographie argentique que j’affectionne, néanmoins je privilégie le numérique. La technique est certes primordiale mais j’essaie le plus possible de la maîtriser afin de me libérer d’elle et de faire parler mon esprit artistique.


Retouchez-vous vos photographies ?

 

Je considère qu’une photographie doit être soignée dès la prise de vues. La retouche est un processus permettant de corriger les quelques erreurs inévitables. Aujourd’hui, retoucher une image est une étape essentielle caractérisant le style du photographe. Ainsi, je retouche chaque image individuellement selon la composition, la lumière et le sujet, sans néanmoins tomber dans l’excès.


Quels types de séances proposez-vous ?

 

Je propose principalement des reportages de mariage ainsi que des séances axées autour du couple du type engagement et post-mariage.
Durant les séances de portraits, il faut saisir un instant pour sublimer la personne. Que vous soyez seul, en couple, avec vos enfants, votre famille, en période de grossesse, je prendrai toujours plaisir à révéler par la photographie les atouts de chacun.
Je réalise également des reportages pour les entreprises (activités, séminaires, soirées).


Et si une question n’est pas présente dans votre FAQ ?

 

N’hésitez pas à m’écrire dans la rubrique « contact »; c’est avec plaisir que je répondrai à vos interrogations.

@